Le diagnostic immobilier et le prix de l’immobilier

Pourquoi tant d’engouement autour du réméré ?
février 23, 2019
Les multiples moyens d’entrer en contact avec le service après-vente de Darty
avril 2, 2019

Le diagnostic immobilier et le prix de l’immobilier

Vendre avec le résultat des diagnostics immobilier

Lorsqu’on vend un bien immobilier, le vendeur décide de fixer un prix représentant la valeur de son bien. Un prix qu’il estime raisonnable. Mais le résultat des diagnostics immobiliers peut avoir une incidence sur le prix si la qualité du logement après diagnostic, pose problème.

L’influence du diagnostic sur le prix du bien

Tout propriétaire d’un bien immobilier en France qui compte vendre son bien, doit, puisqu’il s’agit d’une obligation fixée par la loi, procéder à des diagnostics immobiliers, pour avoir un avis sur l’état de son bien. C’est une prévention qui met à l’abri, les acheteurs mais aussi les professionnels de l’habitat http://diagnosticimmo06.fr/. Cette procédure permet de connaître le niveau de qualité de la maison ou de l’appartement objet de la vente. Parmi les diagnostics immobiliers obligatoires on compte, le diagnostic plomb pour les logements construits avant 1949, le diagnostic amiante pour les logements construit avant le 1er juillet 1997, le diagnostic de performance énergétique, l’état des installations d’électricité, l’état des installations de gaz, le calcul de la surface habitable avec la loi Carrez de décembre 1996. Un lot d’analyse technique à réaliser par le propriétaire immobilier. Si la loi exige au propriétaire de réaliser les diagnostics obligatoires, elle ne lui demande pas en revanche de faire des travaux ou des réparations après les résultats des diagnostics, cette charge revient à celui qui s’engage à signer le compromis de vente. Le propriétaire informe juste ces potentiels acheteurs, il met toutes ces informations à leur disposition, il leur revient la décision de prendre le logement ou pas. Au cas où l’acheteur décide de continuer les négociations jusqu’à l’aboutissement de la transaction, malgré les révélations des diagnostics immobiliers peu favorable au bien, il assume alors la responsabilité de refaire les travaux de l’immeuble. Mais avant tout, si les travaux à réaliser sont aussi importants, celui qui entend acheter le bien peut tout simplement demander au propriétaire de revoir son prix à la baisse compte tenu de l’état du bien. Dans plusieurs transactions immobilières c’est souvent le cas, lorsque les diagnostics immobiliers sont réalisés en toute honnêteté par un diagnostiqueur certifié. L’immobilier coûte cher, les prix sont parfois exorbitants, mais grâce aux diagnostics immobiliers, certains biens ne valent pas vraiment ces estimations très onéreuses.

L’acheteur tient un argument de taille

C’est une arme de négociation pour celui entend acheter un immeuble, lors de la négociation il y a toujours cette étape où l’acheteur tente de demander au vendeur de baisser son prix pour rendre la transaction possible, le propriétaire n’est pas obligé d’accepter. Mais lorsque son client brandit le DDT pour critiquer la qualité de son bien, le propriétaire du bien est parfois contraint de revoir ses estimations à la baisse.