Prêt hypothécaire : quels sont les risques ?

Comment publier une annonce légale pas cher chez le Parisien ?
septembre 6, 2019

Prêt hypothécaire : quels sont les risques ?

ventes immobilières aux enchères publiques

ventes immobilières aux enchères publiques

Pour le financement de projets personnels, notamment pour une acquisition immobilière, de nombreuses personnes ont recours à un prêt hypothécaire. Cet engouement est surtout justifié par les nombreux avantages rattachés à ce type de crédit à savoir la possibilité d’obtenir un crédit sans apport, la rapidité de la procédure du fait du sérieux de la garantie apporté (bien immobilier en l’occurrence) ou encore l’importance de la somme accordée. Toutefois, cette décision doit être réfléchie au vu des divers risques qui y sont liés, précisément en ce qui concerne les cas de non-remboursement ou de paiement de pénalités.

Les risques liés au non-remboursement

De graves conséquences peuvent résulter d’un paiement tardif et incomplet des versements hypothécaires. Il peut s’agir de pénalités pour cause de défaut de paiement ou encore d’une forclusion. En outre, des frais de retard pourraient s’appliquer et votre cote de solvabilité pourrait être touchée.

Cependant, le plus grand risque avec un prêt hypothécaire est celui de perdre votre bien immobilier mis en garantie. En effet, tout repose sur le principe d’un prêt hypothécaire. Par définition, il s’agit d’un crédit pour lequel l’emprunteur met en garantie un bien immobilier dont la valeur représente à peu près 80% du montant du crédit.

Ce qui fait qu’en cas de défaut de remboursement, le prêteur a un droit de vente qui lui permet de se rembourser en vendant le bien ou en cas de forclusion d’en devenir propriétaire. Ainsi, le bien hypothéqué peut faire objet de ventes immobilières aux enchères publiques.

Le paiement des frais et des pénalités

Outre le risque de ventes immobilières aux enchères publiques encouru qui est le plus haut niveau, vous devez également savoir qu’il vous sera demandé de payer des frais et des pénalités.

En effet, chaque contrat hypothécaire possède ses particularités. La plupart contiennent des frais et des pénalités imposables auxquels il est important de prêter attention avant toute signature. Ceux-ci peuvent s’appliquer suite à un paiement anticipé, à une sortie prématurée, aux services fournis, à un retard de paiement ou encore à un changement d’utilisation du bien immobilier.

Des frais d’administration et de mainlevées doivent également être payés dans les cas où vous souhaiteriez résilier un prêt hypothécaire, le réitérer chez un autre prêteur, ou le rembourser totalement avant la fin du délai. Une révision sérieuse et minutieuse du contrat est en conséquence nécessaire.

Une gestion difficile des finances

Le remboursement d’un prêt hypothécaire peut rendre assez complexe la gestion quotidienne des autres charges. C’est par essence un crédit très lourd, avec des mensualités qui peuvent s’étaler sur plusieurs mois.

Il est de ce fait important de planifier ses dépenses futures pour ne pas se retrouver ultérieurement dans le besoin. L’acquisition de certains biens matériels ou certains paiements pourraient se révéler nécessaires. Le prêt hypothécaire ne doit pas constituer un frein à la réalisation de vos projets ou à votre tranquillité financière.